Edu-Tech pour enfants et jeunes au Cameroun : Danielle et Arielle

Aujourd’hui je vous amène à la rencontre de deux jeunes femmes Camerounaises qui ont fait de l’éducation, plus précisément de l’éducation Tech leur Combat. Il s’agit de Danielle Akini et d’Arielle Kitio qui ont respectivement pour initiative GENIUS CENTER et CAYSTI.

« Round 1 » : Description Personnelle

Premièrement qui sont-elles ?

Commençons par Danielle, et voici ce que dit son profil LinkedIn :

«Danielle est ingénieure spécialisée dans l’informatique embarquée. Après avoir travaillé comme développeuse des logiciels interfacés aux caméras et lecteurs biométriques, elle est aujourd’hui consultante dans l’automatisation des chaines de production et gère en parallèle Genius Centers, une startup qu’elle a fondée avec pour mission d’apprendre l’ingénierie informatique, la robotique et l’entrepreneuriat aux enfants à travers www.geniuselab.com.
Elle peut intervenir comme Manager d’une entreprise en plein développement ou comme consultant en

  • Business Development
  • Développement de logiciels, site web et applications mobiles.
  • Marketing digital
  • Création et développement des communautés. »

Vous comprendrez par là qu’il s’agit d’une femme qui a de quoi apprendre dans le domaine de la Tech. Pour compléter cela par ma propre approche la connaissant et ayant travaillé avec elle, je dirai aussi qu’il s’agit d’une femme très déterminée, un peu entêtée mais très travailleuse et passionnée de Tech.

 

Maintenant parlons d’Arielle, sur la même lancée voici ce que dit son profil LinkedIn :

«Choisi parmi le top des 4% du prestigieux programme TechWomen, je suis un mentor régulier et certifié qui croit fermement au pouvoir de l’éducation, à la culture du mentorat et à la direction par l’exemple. J’utilise les IT comme un outil stimulant, puissant et transversal qui représente une énorme opportunité pour les pays en développement comme le Cameroun. Cette vision entraîne ma passion pour l’informatique, la technologie. Par conséquent, chaque activité à laquelle je participe ou que je dirige est étroitement liée à la façon dont les technologies de l’information et de la technologie en général peuvent mieux faire vivre dans ma communauté.

  • en tant qu’entrepreneur social: je mène des activités pour autonomiser et augmenter le nombre de la prochaine génération de leaders technologiques en leur insufflant (les filles surtout) à leur jeune âge la passion de résoudre des problèmes mesurables avec la technologie grâce à un programme parascolaire, beaucoup de formations amusantes, interactives et pratiques, et de mentorat.

 

  • En tant que candidat au doctorat, je travaille dans le génie logiciel, mais lié à un problème de santé publique accentué dans les pays les moins développés: la surveillance de la maladie. La première année de mon doctorat (avec le laboratoire UMMISCO) s’est conclue par le développement d’une plateforme de lutte antituberculeuse déployée dans les 25 plus grandes unités TB au Cameroun. Je suis très fier de réaliser mon objectif qui contribue concrètement à ce grand projet qui aide à sauver des vies en améliorant notre système d’information sur la santé.

 

  • En tant qu’assistante-conférencière, cette vision influence aussi la façon dont j’enseigne à mes élèves: utiliser des programmes gratuits en ligne, des vidéos, des démonstrations en ligne, etc. pour les aider à apprendre, à pratiquer la résolution de problèmes, parler beaucoup. »

Ce portrait révèle d’une énorme passion pour l’éducation Tech et également d’une grande passion pour la Tech en elle-même, bref une techie girl quoi!

 

« Round 2 » : Description professionnelle

Toutes les deux sont douées et passionnées de Tech, ça c’est clair ! Maintenant mettons les projecteurs sur leurs initiatives professionnelles.

Continuons dans le même ordre du départ c’est à dire commençons par l’initiative de Danielle appelée GENIUS CENTER :

« Le  GENIUS CENTER est un espace ludique où des jeunes de 4 à 17 ans explorent la technologie ensemble, obtiennent des conseils et du soutien de mentors qualifiés.
Ces jeunes ont la possibilité de construire des applications, des sites Web, des jeux, de la robotique, domotique et autres.
Notre vision est d’offrir aux Camerounais dès leur plus jeune âge, les outils nécessaires pour faire ressortir le génie qui sommeille en eux.

Nous offrons aux jeunes un espace convivial et amusant où ils explorent la technologie et nous mettons tout en œuvre pour que les enfants résidents au Cameroun n’envient rien aux enfants des autres pays sur le plan de la technologie.

Nous développons une communauté de jeunes de 04 à 17 ans qui sont passionnés par les technologies et qui veulent entreprendre dans ce domaine. La création d’applications web, la création d’applications mobiles, la création de systèmes robotisés, l’entreprenariat, la gestion de projets, le marketing numérique, le design ou le montage vidéo. La participation aux compétitions nationales est internationale et permet de développer leur leadership et leur concentration. »

Sans grande transition, passons à l’initiative d’Arielle appelée CAYSTI :

« CAYSTI (CameroonYouthSchool Tech Incubator) est un centre d’éveil technologique, de développement de la créativité et de promotion de l’entrepreneuriat social des jeunes grâce aux technologies numériques,nous avons pour mission de créer la prochaine génération de femmes technophiles et plus globalement, la prochaine génération de leaders technologiques.CAYSTI est aussi un incubateur qui soutient les projets de ses étudiants Nous visons à développer un écosystème d’innovation où nous insufflons aux jeunes filles (à leur jeune âge), la passion de saisir et d’utiliser les technologies comme des outils amusants et puissants pour résoudre des problèmes personnels ou globaux.

Nos principaux objectifs sont:

  • Augmenter le nombre de jeunes (en particulier les filles) qui choisissent la technologie comme voie académique ou professionnelle.

  • Donner des moyens, créer des opportunités et aider ses étudiants à concevoir et démarrer un projet professionnel viable à long terme tout en leur donnant des compétences techniques et en leur inculquant le bon état d’esprit et les bonnes attitudes pour réussir en utilisant des outils et services numériques.

  • Réduire la fracture entre les sexes observée aujourd’hui dans le domaine des leaders technologiques. »

On ne le dira jamais assez, la valeur de l’éducation est infinie et ces deux femmes l’ont compris et elles appliquent cela dans le domaine de leur passion qui est la Technologie.

Si vous aussi l’éducation technologique des enfants et des jeunes vous passionne alors rejoignez leur combat :

GENIUS CENTER =>  www.geniuselab.com

CAYSTI  => www.caysti.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *