Promotion du « made in Cameroon » : Zoom sur Jessica et Carine.

La promotion du « made in Cameroon » est un concept qui fait beaucoup parler récemment, nous nous intéressons à deux camerounaises : Jessica Eya’ane et Carine Andela qui en sont des actrices. De façon générale le but de ce concept est d’encourager les producteurs locaux et soutenir l’économie locale, qui sont-elles et comment elles y prennent ?

« Round 1 » : Description personnelle.
Commençons par Jessica Eya’ane , elle est la fondatrice de l’association AVPL (Association pour la Valorisation des Produits Locaux) et manager du projet « AKOUM » son initiative en vue de la promotion du « made in 237 » 😉 dont nous parlerons dans la suite, mais Jessica est aussi Analyste financière chez BGFIBank Cameroun, passionnée de finance et d’aide à la décision, elle s’est décidée un jour à contribuer à sa manière au développement de son pays en trouvant une solution pour soutenir la production locale. C’est une femme plutôt calme, une force tranquille je dirai 🙂

Passons à Carine Andela. Dans la même lancée, elle est la fondatrice de l’association ASENIA (Association des Entrepreneurs Ingénieux d’Afrique) et project manager chez Afrique Genius, elle mène avec beaucoup de passion des actions de promotion du « made in Cameroon » de façon assez personnel avec ses propres page RS comme le Carine Andela Initiative (nous y reviendrons). Elle est une femme dynamique et déborde d’énergie dans sa lutte pour la valorisation locale.

« Round 2 » : Description professionnelle

Dans son désir de soutenir le « consommez locale » Jessica est à la tête du projet « AKOUM » (Richesse) qui est une application, dont le slogan est « la richesse du Cameroun dans votre poche », se présentant comme un annuaire numérique dans lequel les informations sur les produits locaux recensés sont rangées par catégories, puis sous-catégories. Chaque produit fournit des informations sur sa localisation de production, le nom du producteur ou fabricant, la marque associée, sa composition (plus pour les produits alimentaires), le point de vente, le contact du vendeur. Il y a une possibilité de géo localiser le point de vente d’un produit et même de consulter l’ensemble des points de vente afin de déterminer ceux qui sont les plus proches de votre maison. L’application « Akoum » est disponible gratuitement sur Playstore, Applestore et Mboastore.

Place à Carine qui a associé directement son nom avec le « Carine Andela  Initiative» au « made in Cameroun » car cette dernière en a fait son cheval de bataille et elle utilise tous les moyens à sa portée (le digital dont elle est fan, et aussi en présentielle à travers le forum Afrique Genius, un concept de son association l’ASENIA) afin d’exhorter les camerounais à l’entrepreneuriat local et entretenir la masse sur la nécessité de faire confiance aux industriels locaux et de consommer local. Il vous suffit par exemple de faire un tour sur son compte Facebook pour voir son amour pour les productions locales. Vous y trouverez une panoplie de produit, et d’initiative « made in 237 » ce qui est intéressant avec cette démarche c’est qu’on y trouvera même le petit artisan du quartier qui fait du bon boulot mais n’a pas forcement de moyen de visibilité car elle va à la rencontre de presque tous. Avec le forum « Afrique Genius » organisé par l’ASENIA elle présente une sélection de ces produits locaux, aux côtés de bien d’autres déroulés du forum (conférences, formations).

Pour finir nous constatons que ces dames sont des ferventes promotrices du « made in Cameroon » un concept qui devra donner naissance au « locavorisme », Ce mouvement part du principe qu’il est meilleur de consommer local pour l’économie locale mais aussi et surtout pour la planète et pour sa santé. Consommer local, c’est un moyen pour le consommateur d’agir sur son environnement local d’un point de vue social et économique, alors il est peut-être temps de penser à devenir tous des « Locavores »

 

You were in ZEMAWorld, with smile and love! 🙂 <3

2 réflexions sur « Promotion du « made in Cameroon » : Zoom sur Jessica et Carine. »

  1. Ce ne Sont pas des exemples a cite dans le Cadre de la valorisation du Made In Cameroon.
    Toutes deux sont employes et cela n’a pas de sens. Comment encourager un entrepreneur en disant qu’on veut promouvoir ses produits lorsqu’on est employe2et se couvre avec une association?
    Pour moi c’est du pur personnel branding avant des objectifs autres que la valorisation du MIC car je ne vois aucunement la valeur ajoutee de leur action sur le terrain.

    1. Hello Armel !
      Nous vous remercions de partager avec nous votre point de vu. Mais j’ai une question, pourquoi est-il nécessaire d’être entrepreneur pour valoriser le made in cameroon ? En effet Jessica est employée mais celà ne l’empêche de valoriser ce domaine avec son projet Akoum car je pense que si elle à gagné des prix c’est pas pour rien, quant à Carine,
      elle est entrepreneure sociale à ma connaissance n’est employée nulle part et nombreux sont les artisans du made in cameroon qui vous témoigneront de son travail dans le domaine. On peut le faire tout en étant chômeur, DG, employé ou entrepreneur.
      De plus je n’ai nullement dit qu’elles étaient les seules figures ou les plus grandes dans ce domaine là, j’ai tout simplement décidé de faire mon zoom sur elles(c’est mon choix)

      J’espère que ceci vous aidera à mieux comprendre l’orientation de mon article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *