L’entrepreneur n’est pas mystique, par Rovanol Kengne

En Afrique et au Cameroun où je vis, l’entrepreneuriat est quelque chose de mystique, l’entrepreneur à succès est une personne mystique. Il est vrai que les choses évoluent, les personnes à succès sont de plus en plus en train d’entraîner, d’inspirer la jeunesse mais le mysticisme c’est comme la sauce jaune qui s’est versée sur un tissu blanc : l’enlever n’est pas très évident.

C’est pour cette raison que j’apporte ma plume ou mon savon pour essayer de nettoyer cette tâche qui pousse la jeunesse vers la passivité.

Qui est l’entrepreneur ?

Tout d’abords l’entrepreneur c’est celui-là qui décide de se lancer à son propre compte, de monter sa propre affaire.
L’entrepreneur c’est celui-là qui rame à contre-courant de la masse.
L’entrepreneur c’est un rêveur, un visionnaire et un gars qui a le courage d’oser.
L’entrepreneur physiquement c’est un gars comme tous les autres, il a une tête, un tronc et quatre membres. Physiquement il est comme tout le monde mais, mentalement, il ne pense pas comme tout le monde, face aux difficultés, il ne réagit pas comme tout le monde.

 

Le plus souvent c’est quand une personne réussit qu’on commence à lui donner plus de respect, plus de crainte et plus de jalousie. C’est quand il ou elle réussit qu’on commence à poser la question « mais il (elle) fait quoi dans la vie ? ». Et de là naît le mysticisme. Je vais t’expliquer un peu ce que c’est que l’entrepreneuriat.
Entreprendre n’est pas un métier , le dictionnaire Larousse le définit comme un HOBBY
Entreprendre c’est faire le sacrifice de soi au profit de sa vision, garde ça en tête.
Donc, l’entrepreneuriat est un sacrifice que l’on fait, pour l’avenir en travaillant dure pour réussir dans ce qu’on fait. Un homme entrepreneur qui est aujourd’hui financièrement riche c’est quelqu’un qui a commencé une partie ; il a dû traverser des difficultés extraordinaires. Dans la plus grande adversité, il a continué à travailler et à y croire. Un entrepreneur est un bâtisseur qui a passé des années et des années à construire la fondation de son futur, et une fois la fondation bien faite, le reste n’a été plus qu’un jeu d’enfant. Et c’est en ce moment que le mysticisme naît. Ce mysticisme qui n’est en réalité que de la paresse qui s’est transformée en jalousie. Et tout le monde commence à se demander : « mais comment a t-il fait ça ? Non il a dû faire des incantations de mallam, il a sûrement fait ci et ça » Je ne prétends pas que cette tricherie n’existe pas, je ne prétends pas ne pas savoir que certaines personnes font dans le trafic d’enfants, le trafic d’ossements humains et d’autres pratiques douteuses, d’ailleurs il faut être sourd et aveugle surtout pour ignorer cette situation. Mais, c’est de la tricherie et si tu triches sur la fondation, le bâtiment ne jamais solide. Et c’est à cause de ces tricheurs que l’entrepreneur honnête est dans l’imaginaire populaire africain quelqu’un de mystique. Au lieu d’essayer de s’inspirer de son parcours, on regarde plus s’il n’y a pas de « cadavres dans ses tiroirs ». Le premier témoin de ton parcours ou de ton succès c’est toi; si tu crées des démons, ils ne viendront hanter que toi. Tu n’as pas eu besoin d’être sorti des entrailles d’un type d’homme pour réussir ; L’existence de classes sociales DIFFÉRENTES m’oblige à Comprendre que c’est pas facile pour certains, c’est vrai que : Celui qui n’à pas à manger de cherche juste de quoi manger. C’est un défi alors que celui qui a mille francs travaille deux mille francs.
Tout cela dit,
Tu as le choix soit de penser que ceux qui ont réussi financièrement sont des sorciers, soit pour essayer de réussir.
Tu as le choix soit de passer ta vie à en vouloir au monde entier parce que tu n’as pas eu une naissance royale ou alors d’essayer de construire ta propre royauté.
Tu as le choix d’être et de demeurer ce que tu es ou t’améliorer.
Comme la mathématique, il ya des choix universellement noté:
Le travail ne ment jamais.
Tes rêves si tu crois et surtout si tu travailles pour leur accomplissement, ils ne trahiront jamais.

Arrêtez de voir les hommes à succès comme des êtres mystiques; voir les exemples, comme des mentors.

 

                                                                  Rovanol Kengne, blogueur et entrepreneur.

 

 

 

Edu-Tech pour enfants et jeunes au Cameroun : Danielle et Arielle

Aujourd’hui je vous amène à la rencontre de deux jeunes femmes Camerounaises qui ont fait de l’éducation, plus précisément de l’éducation Tech leur Combat. Il s’agit de Danielle Akini et d’Arielle Kitio qui ont respectivement pour initiative GENIUS CENTER et CAYSTI.

« Round 1 » : Description Personnelle

Premièrement qui sont-elles ?

Commençons par Danielle, et voici ce que dit son profil LinkedIn :

«Danielle est ingénieure spécialisée dans l’informatique embarquée. Après avoir travaillé comme développeuse des logiciels interfacés aux caméras et lecteurs biométriques, elle est aujourd’hui consultante dans l’automatisation des chaines de production et gère en parallèle Genius Centers, une startup qu’elle a fondée avec pour mission d’apprendre l’ingénierie informatique, la robotique et l’entrepreneuriat aux enfants à travers www.geniuselab.com.
Elle peut intervenir comme Manager d’une entreprise en plein développement ou comme consultant en

  • Business Development
  • Développement de logiciels, site web et applications mobiles.
  • Marketing digital
  • Création et développement des communautés. »

Vous comprendrez par là qu’il s’agit d’une femme qui a de quoi apprendre dans le domaine de la Tech. Pour compléter cela par ma propre approche la connaissant et ayant travaillé avec elle, je dirai aussi qu’il s’agit d’une femme très déterminée, un peu entêtée mais très travailleuse et passionnée de Tech.

 

Maintenant parlons d’Arielle, sur la même lancée voici ce que dit son profil LinkedIn :

«Choisi parmi le top des 4% du prestigieux programme TechWomen, je suis un mentor régulier et certifié qui croit fermement au pouvoir de l’éducation, à la culture du mentorat et à la direction par l’exemple. J’utilise les IT comme un outil stimulant, puissant et transversal qui représente une énorme opportunité pour les pays en développement comme le Cameroun. Cette vision entraîne ma passion pour l’informatique, la technologie. Par conséquent, chaque activité à laquelle je participe ou que je dirige est étroitement liée à la façon dont les technologies de l’information et de la technologie en général peuvent mieux faire vivre dans ma communauté.

  • en tant qu’entrepreneur social: je mène des activités pour autonomiser et augmenter le nombre de la prochaine génération de leaders technologiques en leur insufflant (les filles surtout) à leur jeune âge la passion de résoudre des problèmes mesurables avec la technologie grâce à un programme parascolaire, beaucoup de formations amusantes, interactives et pratiques, et de mentorat.

 

  • En tant que candidat au doctorat, je travaille dans le génie logiciel, mais lié à un problème de santé publique accentué dans les pays les moins développés: la surveillance de la maladie. La première année de mon doctorat (avec le laboratoire UMMISCO) s’est conclue par le développement d’une plateforme de lutte antituberculeuse déployée dans les 25 plus grandes unités TB au Cameroun. Je suis très fier de réaliser mon objectif qui contribue concrètement à ce grand projet qui aide à sauver des vies en améliorant notre système d’information sur la santé.

 

  • En tant qu’assistante-conférencière, cette vision influence aussi la façon dont j’enseigne à mes élèves: utiliser des programmes gratuits en ligne, des vidéos, des démonstrations en ligne, etc. pour les aider à apprendre, à pratiquer la résolution de problèmes, parler beaucoup. »

Ce portrait révèle d’une énorme passion pour l’éducation Tech et également d’une grande passion pour la Tech en elle-même, bref une techie girl quoi!

 

« Round 2 » : Description professionnelle

Toutes les deux sont douées et passionnées de Tech, ça c’est clair ! Maintenant mettons les projecteurs sur leurs initiatives professionnelles.

Continuons dans le même ordre du départ c’est à dire commençons par l’initiative de Danielle appelée GENIUS CENTER :

« Le  GENIUS CENTER est un espace ludique où des jeunes de 4 à 17 ans explorent la technologie ensemble, obtiennent des conseils et du soutien de mentors qualifiés.
Ces jeunes ont la possibilité de construire des applications, des sites Web, des jeux, de la robotique, domotique et autres.
Notre vision est d’offrir aux Camerounais dès leur plus jeune âge, les outils nécessaires pour faire ressortir le génie qui sommeille en eux.

Nous offrons aux jeunes un espace convivial et amusant où ils explorent la technologie et nous mettons tout en œuvre pour que les enfants résidents au Cameroun n’envient rien aux enfants des autres pays sur le plan de la technologie.

Nous développons une communauté de jeunes de 04 à 17 ans qui sont passionnés par les technologies et qui veulent entreprendre dans ce domaine. La création d’applications web, la création d’applications mobiles, la création de systèmes robotisés, l’entreprenariat, la gestion de projets, le marketing numérique, le design ou le montage vidéo. La participation aux compétitions nationales est internationale et permet de développer leur leadership et leur concentration. »

Sans grande transition, passons à l’initiative d’Arielle appelée CAYSTI :

« CAYSTI (CameroonYouthSchool Tech Incubator) est un centre d’éveil technologique, de développement de la créativité et de promotion de l’entrepreneuriat social des jeunes grâce aux technologies numériques,nous avons pour mission de créer la prochaine génération de femmes technophiles et plus globalement, la prochaine génération de leaders technologiques.CAYSTI est aussi un incubateur qui soutient les projets de ses étudiants Nous visons à développer un écosystème d’innovation où nous insufflons aux jeunes filles (à leur jeune âge), la passion de saisir et d’utiliser les technologies comme des outils amusants et puissants pour résoudre des problèmes personnels ou globaux.

Nos principaux objectifs sont:

  • Augmenter le nombre de jeunes (en particulier les filles) qui choisissent la technologie comme voie académique ou professionnelle.

  • Donner des moyens, créer des opportunités et aider ses étudiants à concevoir et démarrer un projet professionnel viable à long terme tout en leur donnant des compétences techniques et en leur inculquant le bon état d’esprit et les bonnes attitudes pour réussir en utilisant des outils et services numériques.

  • Réduire la fracture entre les sexes observée aujourd’hui dans le domaine des leaders technologiques. »

On ne le dira jamais assez, la valeur de l’éducation est infinie et ces deux femmes l’ont compris et elles appliquent cela dans le domaine de leur passion qui est la Technologie.

Si vous aussi l’éducation technologique des enfants et des jeunes vous passionne alors rejoignez leur combat :

GENIUS CENTER =>  www.geniuselab.com

CAYSTI  => www.caysti.org

L’intelligence artificielle (IA) mis en avant au Cameroun grâce à l’évènement « startup weekend AI Douala ».

L’intelligence artificielle (IA) mis en avant au Cameroun grâce à l’évènement « startup weekend AI Douala ».

 

 

IA : une technologie à l’image biaisée au Cameroun, qu’est-ce-que c’est au juste ?

Tout d’abord revenons sur la définition du terme IA, de manière globale, l’intelligence artificielle est l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence. Elle correspond donc à un ensemble de concepts et de technologies plus qu’à une discipline autonome constituée.

Les domaines d’application sont :

·         Systèmes experts :

Soit un logiciel capable de simuler le comportement d’un humain effectuant une tâche très précise. C’est un domaine où l’intelligence artificielle est incontestablement un succès, dû au caractère très précis de l’activité demandée à simuler.

  • Représentation des connaissances :

On entend par là, la représentation symbolique de la connaissance pour que le logiciel soit capable de la manipuler. C’est l’un des secteurs de recherche en intelligence artificielle qui est le plus important.

·         Simulation du raisonnement humain :

Tenter de mettre au point des logiques qui formalisent le mode de raisonnement (logiques modales, floues, temporelles, etc.).

·         Traitement du langage naturel :

C’est la compréhension qui reste le problème majeur à la traduction ou au résumé d’un texte dans une autre langue. De grands progrès ont été faits pour obtenir une représentation sous une forme indépendante de la langue dans laquelle l’original est écrit. Certains traducteurs orientés dans des domaines spécialisés donnent de meilleurs résultats grâce à leurs spécificités.

·         Résolution de problèmes :

Représentation, analyse et résolution de problèmes concrets. C’est le cas des jeux de réflexion tels que les échecs, le backgammon ou les dames. Dans le cas du backgammon le champion du monde est un programme. Ils restent quelques jeux qui résistent aux efforts des programmeurs.

·         Reconnaissance de la parole :

Beaucoup de progrès ont été effectués. Un logiciel comme « Naturaly Speaking » permet la dictée. Cependant, la compréhension d’un mot ou d’une phrase requiert une grande quantité d’informations extra langagières (contexte, connaissance du sujet, etc.).

·         Reconnaissance des visages :

Considérée de longue date comme un des problèmes de l’intelligence artificielle le plus difficile, les résultats récents deviennent intéressants avec les réseaux neuronaux.

·         Robotique :

La robotique dans les usines est déjà fortement répandue. La première génération est capable d’exécuter une série de mouvements préenregistrés, la deuxième génération est dotée de capteurs de perception permettant de prendre certaines décisions et la troisième génération possède une plus grande autonomie, elle peut se déplacer dans un environnement.

·         L’apprentissage :

Un logiciel devrait avoir des capacités d’apprentissage autonome pour pouvoir être véritablement qualifié d’intelligent. Douglas Lenat travaille actuellement à la constitution d’une gigantesque base de données censée contenir toutes les connaissances partagées par les humains d’un même groupe pour leur communication. Il souhaite adjoindre un module d’apprentissage à sa base de données lui permettant de travailler seule pour collecter des informations nouvelles et réorganiser l’architecture de ses connaissances.

Au vue de ces domaines d’applications, l’utilité de cette technologie apparait clairement pour les entreprises. Par exemple il serait très utile pour une entreprise d’avoir des logiciels qui permettraient de résoudre un problème précis, un logiciel de reconnaissance faciale pour la sécurité par exemple etc. Les objets et services intelligents peuvent s’essayer à tous les aspects de notre vie. Depuis la rencontre amoureuse jusqu’à la livraison, en passant par la finance et le sport, des start-ups peuvent anticiper désormais le moindre de nos problèmes et nous proposer des services toujours plus personnalisés à l’aide de l’IA.

 

Pour parler des limites de cette technologie, on peut dire qu’un autre mot pour « résultat » est « fin », et l’on sait qu’elle ne justifie pas les moyens. S’enrichir n’est pas un argument valable si, en chemin, vous détériorez un autre aspect de votre vie, ou celle de quelqu’un d’autre, de façon imprévisible. Il y a ensuite le risque de devenir dépendant. Que se passerait-il si tous ces services devenaient soudainement inaccessibles ? Serions-nous livrés à nous-mêmes ? C’est bien une question d’éthique que pose hélas en creux l’IA.

Mais malgré cela on ne peut pas tout à fait dire qu’il faut craindre l’IA car elle est là pour nous simplifier les taches au travail, manipulé et adapté convenablement, son implication ne pourrait nous être que bénéfique dans nos tâches.

Pour démystifier les risques supposés de l’intelligence artificielle qui pourrait un jour dominer le monde et éradiquer les humains, déjà ôtons nous de la tête les idées reçues par des films tels que « Terminator » Comme quoi les machines vont envahir la terre… Il est vrai que l’IA comme toute chose comporte un risque mais Donner la priorité à l’enseignement plutôt qu’à l’automation permettrait de réduire ces risques. Si au lieu de se focaliser sur les résultats nous aidions plutôt les gens à devenir un peu plus éclairés en encourageant la réflexion et la connaissance de soi, nous donnerions la priorité à l’enseignement plutôt qu’à l’automation. Nous donnerions aux gens les outils pour développer leurs compétences naturelles plutôt que de chercher à les remplacer.

 

 

« Startup weekend AI Douala » ou comment on voudrait donner une place à l’IA dans l’écosystème tech Camerounais.

 

On peut juger cette 1ére édition de l’événement « Startup Weekend Artificial Intelligence » organise récemment par l’équipe « Startup weekend » Cameroun Très intéressante et surtout surprenante. Le Cameroun étant un pays en voie de développement qui donne la priorité à d’autres sujets tels que l’énergie, l’industrialisation, l’agriculture etc. Nous ne nous attendions pas à réunir un tel beau monde autour d’un sujet comme l’intelligence artificielle. Au départ nous étions conscients que ça serait un grand challenge mais les réactions tant bien au moment de la campagne sur les réseaux sociaux qu’au moment de l’événement nous ont énormément et agréablement surpris. On peut dire qu’il y a du répondant dans le domaine, juste qu’il n’y a pas eu avant d’événement pour les réunir ici à Douala, d’où le concept « Startup Weekend AI ».

Le CONCEPT « Startup Weekend Events Impulsée par la Fondation KAUFFMAN (www.kauffmanfoundation.org) et propulsé par l’incubateur californien TECHSTARS ( www.techstars.com ), est une initiative née aux USA en 2007 et qui fait le tour du monde avec à ce jour au moins 500 évènements organisés dans le monde. Réunir le temps d’un weekend, plus d’une centaine de personnes d’horizons divers autour d´un panel d´idées et de projets innovants. En l’espace de 54 heures Chrono, il s’agit de partager des idées, former des équipes, créer des produits et lancer des startups. L’intelligence artificielle est juste le thème qui a été attribué à cette nouvelle édition.

Et les objectifs étaient simples :

  • Connecter Startups IA et Coaches

  • Former des jeunes sur la gestion de projets IA

  • Créer des emplois via des Startups innovantes et à fort potentiel dans le domaine à long terme.

 

La participation des startups camerounaises et les projets proposés par ces dernières eux aussi ont été assez surprenants, nous avons constaté que les jeunes « startupers » camerounais ne manquent pas d’imagination et de compétence pour cette technologie. Nous avons eu des projets aussi bien dans le domaine de la santé comme le projet « Johanna » une IA qui fait dans l’assistance médicale, dans le domaine de l’agriculture comme le projet « All green » qui propose une IA permettant de prévenir des maladies qui attaquent les cultures ou encore le projet « Lisa » de la startup « Sappgo » qui propose une IA pour aider aux courses ménagères et bien d’autres…

Nous avons primé 4 startups à l’issue de notre compétition :

*Le prix spécial du jury : « Afro green tech »

*Le troisième prix : « Lisa » de la startup « Sappgo »

*Le deuxième prix : « All green »

*Le premier prix et vainqueur de la compétition : « Viki » VIKI for business est une intelligence artificielle (IA) qui parcourt les messages publics et les activités sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et LinkedIn à la recherche des potentiels clients qui ont besoin d’un service ou produit quelconque, selon ce que propose une entreprise. VIKI va ensuite identifier ces clients et leur envoyer des offres promotionnelles telles conçues par l’entreprise utilisatrice. VIKI est donc un atout pour augmenter le chiffre d’affaires des compagnies via les réseaux sociaux.

Il est important de signaler que « Startup weekend AI » est une compétition internationale, comme douala 10 autres villes dans le monde ont organisé une édition startup weekend intelligence artificielle. On peut citer Montréal, Paris, Istanbul, Hongkong, Lapaz, Beirut… A l’issue des éditions locales un jury a statué pour choisir trois gagnants qui auront la chance de participer à la globale édition qui s’est tenue en fin Octobre à Paris en France. Malheureusement nous étions 5e sur 11, un résultat qui ne nous a pas permis d’aller à la globale édition (les trois gagnants étaient respectivement Montréal, Istanbul et Hongkong) mais qui nous prouve que le Cameroun a belle et bien une place dans ce domaine et nous sommes déterminés à faire mieux pour les prochaines éditions.

Pour finir, cet évènement a été un énorme challenge que nous aurions été incapable de relever sans l’apport, l’appuie et le soutient de nos sponsors AppsTech ( www.appstech.com ) et ActivSpaces ( www.activspaces.com )

Ainsi que celui de Dronafrica et  Willandbrothers ( https://will-brothers.com/  )  partenaires dans cette édition, et bien d’autres que nous remercions tous.

 

 

POURQUOI LES ENTREPRISES DEVRAIENT AVOIR UN BLOG !

Initialement les blogs étaient des journaux personnels où étaient publiés des articles souvent futiles ou les gens venaient raconter leur vie etc … :=) !  Si cela reste votre vision des blogs, il va falloir se remettre à jour car les choses ont changé que ce soit en Afrique ou ailleurs… !

Vous avez sans doute remarqué durant ces dernières années l’effervescence des blogs et « Blogueurs » Eh bien ! Ce n’est pas un hasard, le blog est aujourd’hui, un « outil » marketing largement utilisé par les entreprises, qui peuvent générer de nombreux bénéfices.

A la différence d’un site Internet, qui correspond à la vitrine de votre entreprise, un blog professionnel est un espace d’expression plus informel avec comme vocation de faire de la communication indirecte sur une communauté ou ses produits/services. Il est composé d’articles régulièrement mis à jour traitant d’un domaine particulier qui est généralement celui dans lequel vous exercez. On peut y sortir et apporter une petite touche d’humour pour attirer et garder l’attention, mais vous vous devez de rester le plus professionnel possible, le but est de positionner votre entreprise/startup comme un expert/une référence de votre domaine, mais également d’apporter de la visibilité à votre entreprise/startup. Le blog n’a pas pour but de se substituer à votre site Internet, les deux sont importants et ont des vocations différentes et complémentaires.

Vous vous demandez quels sont les avantages que le blog peut vous apporter ? Voici quelques pistes pour répondre à vos interrogations :

Il améliore votre image pour vous démarquer de la concurrence

A vous de sortir votre dernière manche comme on le dit souvent, de mettre en avant votre plus-value, le blog d’entreprise vous permettra de démontrer votre expertise, de mettre en avant vos compétences et connaissances, de communiquer autour de vos valeurs, et autour des actualités de votre secteur. Vous pourrez, grâce au blog vous positionner comme un expert dans votre domaine. Ceci aura un fort impact en termes d’image. Vous aurez l’occasion d’interagir avec votre communauté en répondant aux questions posées souvent par vos clients et bien d’autres. En donnant des conseils gratuits à vos lecteurs, vous améliorez votre réputation et faite en sorte qu’une fois qu’ils décident d’acheter ils pensent à vous plutôt qu’à vos concurrents.

 

Il permet de communiquer sur vos produits et sur les actualités de votre entreprise/startup.

Pour que vos clients soient au courant de l’actualité de votre société, de vos produits ou services, rien de tel que de diffuser des informations sur un blog. Si elles sont intéressantes, elles seront certainement partagées par vos lecteurs avec leurs réseaux de contacts. Disposer d’un blog permet également à votre société de raconter son histoire. En produisant et en publiant du contenu de marque, votre entreprise sort du cadre de l’organisation purement marchande, pour devenir une source de divertissement ou d’information et ainsi offrir une expérience plus proche de votre communauté. Un chiffre révélateur : 70% des consommateurs en apprennent plus sur une entreprise grâce à des articles que par la pub, intéressant n’est-ce-pas ? 😉 Mais attention, vous ne devez pas écrire uniquement sur vos produits et services ! Un article purement promotionnel n’aura pas d’impact et agacera certainement vos lecteurs qui fuiront ! Il est important de publier des articles intéressants et utiles pour vos lecteurs et pas seulement faire de la pub pour vos produits/services. Vous devez être plus subtil.

Il fait vivre votre site internet.

Le blog vous permettra d’alimenter votre site internet afin de rester unique, intéressant et actuel. Il donne une raison à vos clients potentiels de revenir sur le site. Pour faire vivre votre site internet, nous vous conseillons d’intégrer un script RSS sur la page d’accueil du site, permettant de mettre en avant vos derniers articles de blog.

Il fidélise les clients

Le blog est un outil de fidélisation, car comme nous l’avons vu dans le point précédent, il établit une forme de relation avec ses clients, plus directe, personnalisée et dans un cadre moins institutionnel que le site internet. Il en résulte pour l’entreprise une image de marque plus proche du client, qui sera alors plus susceptible d’acheter un produit ou service de cette entreprise.Dans le cas de site vitrine, par exemple, un internaute n’aura pas d’intérêt particulier à revenir sur votre site une fois qu’il a trouvé ce qu’il cherchait. En revanche, il pourra décider de revenir plus souvent sur votre blog si la ligne éditoriale et les nouveautés annoncées lui plaisent, augmentant ainsi le trafic régulier de votre site, forcément payant à long terme.Il est donc important de fournir un contenu de qualité à un rythme régulier, pas facile d’y parvenir, mais résultat garanti une fois qu’on trouve le truc J.

Il améliore le référencement de votre site sur les moteurs de recherche, et donc votre notoriété.

La première raison pour laquelle les entreprises se mettent au blogging est sans aucun doute l’amélioration de leur visibilité web par le référencement.En effet, Google raffole des contenus riches et souvent mis à jour. C’est la définition même d’un blog ! Comparé à un site institutionnel qui peut être figé, la nature même du blog est de créer de nouvelles pages, de nouveaux contenus et donc d’ouvrir l’univers sémantique. Cet ajout permanent permet d’améliorer la densité de mots-clefs et d’utiliser l’effet longue traine. La logique est simple : avec un blog d’entreprise, les prospects sont plus susceptibles de vous trouver. En utilisant les bons mots clés et les bons articles, vous pouvez vous attendre à avoir une soudaine augmentation dans le classement des moteurs de recherche. Pour améliorer le référencement d’un site sur les moteurs de recherche, une des techniques les plus performantes est de mettre en place une stratégie de backlinks ; c’est-à-dire disposer d’un maximum de liens qui pointent vers votre site. Le blog est un très bon outil pour créer ces liens dans vos articles, et donc favoriser le référencement dans Google de votre site internet. Les entreprises qui ont un blog bénéficient de 97% de liens supplémentaires vers leur site, et de 4 fois plus de pages indexées par Google. En étant plus facile à trouver sur le Web, vous allez inévitablement augmenter le trafic de votre site, donc vos ventes, et développer votre crédibilité auprès de vos clients potentiels.

Néanmoins avoir un blog dans le seul but d’optimiser son référencement, sans avoir définie une ligne éditoriale avec la recherche de valeur ajoutée dans ses articles, risque de n’apporter aucun bénéfice, voire même une perte en termes d’image ou de ventes. Ainsi, il n’est pas rare de voir des articles bourrés de mots clés et dont le contenu n’a aucun intérêt sinon d’être plus visible sur Google. A priori lorsqu’on visite ce genre de blog, on repart aussitôt. En revanche si on publie régulièrement des articles intéressants pour les lecteurs, ils contiendront naturellement des mots clés et des backlinks seront naturellement créés vers votre blog, c’est ainsi que votre référencement sera boosté.

Vous l’aurez compris la création d’un blog d’entreprise ne manque pas d’avantages, on peut encore vous citer plusieurs autres avantages comme ceux-là ! Mais elle demande du temps et surtout de réfléchir à une véritable stratégie de contenu. Concernant la fréquence, nous vous conseillons une publication d’un à deux articles par semaine.

Et chères entreprises/startups locales, avez-vous un blog d’entreprise ? 

Si c’est pas encore le cas, contactez moi 😉